lundi 22 avril 2013

Le grand débordement est-il réellement là où l'attend ?

Ce week end, il s'est passé plein de trucs... 
C'est vrai qu'entre la découverte des potentiels terroristes de l'attentat de Boston, les nouvelles victimes du virus H7N9 (non non, la maladie ne se transmet pas à l'homme, z'inquiétez pas, dormez tranquilles braves gens...), une proposition d'un plan de relance écologique et social (qu'on va oublier aussitôt, non ?), de nouvelles études sur l'obsolescence programmée (non, on était pas déjà au courant...)... y avait sacrément de quoi faire...

Mais non, la Terre a continué de tourner et... les grands esprits épris de liberté ont battus le pavé contre le Mariage pour Tous. C'est leur droit, je leur enlève pas, personne ne leur enlèvera... Mais honnêtement... pourquoi ? Pourquoi se lever à plus de 45 000 pour dire que non, on ne veut pas que des couples homosexuels puissent s'unir sous le nom de "mariage" ? Au nom de quoi en plus ?
Ah oui, c'est vrai, excusez moi, j'avais oublié qu'on allait traumatiser les enfants si par hasard ils étaient élevé par deux personnes de même sexe... Autant vous dire que si ça, ça les traumatise, mais attendez là, il faut interdire le divorce, parce que parfois, les enfants sont élevés par un seul parent !!!! Le traumatisme que ce genre de situation doit induire doit être énorme...
Oui, je suis un peu cynique. Difficile de ne pas l'être.

 


A la base, je me moquais pas mal de ce débat, qui ne me semblait pas me concerner. Mais devant l'ampleur du rejet d'un tel projet, qui ne fait perdre aucun droit aux couples hétérosexuels, je n'ai pu que me poser des questions. Pourquoi refuser cela ? Pourquoi avec tant de violence ? Qu'est ce qu'il peut bien y avoir de si menaçant dans l'instauration du Mariage pour Tous ? Est ce que ça va tuer des gens ?
Quel problème peut bien poser l'adoption ? Il y a des pays où il est possible d'adopter lorsqu'on est célibataire... Il y a même des pays où on peut bénéficier d'une PMA sans être en couple... (ce qui n'est actuellement pas le cas en France).

Si sur la PMA, j'ai quelques réserves qui ne sont pas liées aux couples homosexuels mais aux dons de gamètes de façon générale, je ne vois pas très bien ce qu'on peut reprocher au projet de loi en tant que tel. On ne peut même pas reprocher aux députés de ne pas faire leur travail : ils ont étudié le problème avant de l'aborder !

Alors quoi ? qu'est ce que ça veut dire de voir plus de 45 000 personnes se déchaîner contre un droit élémentaire qu'ils ont la chance d'avoir et pas les couples homosexuels qui, si ils ne l'obtiennent pas, seront clairement considérés comme des citoyens de seconde zone...

Qu'est ce que cela peut bien signifier ?

Ce sont les résidus de l'essentialisme, vous savez, cette belle théorie qui dit qu'en tant que femme ou bien en tant qu'homme, nous avons des caractéristiques naturelles qui déterminent absolument nos compétences : et bien oui, dire qu'on ne peut se passer d'avoir "une mère" ET "un père", c'est attribuer des rôles à chacun qui ne sont pas interchangeables, c'est balayer la liberté de choix d'un petit revers de main tout en affirmant que bien sûr que si, on la garde cette liberté... mais que quand même hein, toi petite femme, tu resteras bien sagement à la maison à t'occuper des enfants, et toi, tu seras un homme virile qui travaille pour sa famille, non mais oh... et les poules seront bien gardées s'il vous plaît...


Mais pendant ce temps...

 

Pendant ce temps... le projet de loi sur l'emploi a franchi l'étape du Sénat en force. Et tout le monde s'en tamponne. Et y a pas un rat pour battre le pavé pour s'opposer à l'extinction tranquille et sereine des droits des salariés. Et ça se passe sous les applaudissements s'il vous plaît.
Mais oui, affaiblissons les droits des salariés, ce qui rendra la situation de tous encore plus précaire... et encore plus celle des femmes... Bah oui, quand on vous marche dessus dans toutes les strates de la société, faut pas s'attendre à ce que ça s'atténue lorsque la précarité augmente...
Contester un licenciement, refuser une mutation... tout est fait pour favoriser le choix du patronat et surtout pas celui des salariés... Rappelons au passage que c'est une réforme que Nicolas Sarkozy appelait à toute force... A se demander de quel côté de la barrière se situe le PS...
Le temps partiel est à l'honneur dans ce projet de loi : de quoi étrangler un peu plus les femmes qui occupent déjà 82% de ces emplois...
Osez le féminisme décrit relativement bien cet état de fait. Oui, cet état de fait. Parce que pendant que tout le monde regarde défiler des personnes ouvertement homophobes à la télévision, on nous glisse de jolies bombes dans l'enveloppe...

Dans ces conditions, je remercie d'autant plus ces soit disant indignés qui osent défiler avec des codes civils à la main. Bravo, bravo à tous ! Oui, vous avez bien fait votre travail. Oui, la violence que vous faites subir à vos enfants en les lançant dans vos manifestations avec des slogans haineux à la bouche était charmante. Oui, vous étiez beaux avec vos affiches bleues et roses, oui aux côtés de Frigide Barjot, vous avez eu l'impression de défendre la République Française de tout votre coeur.

En attendant, les droits de tous et toutes s'effondrent sous les applaudissements du public. Tout ça pour quoi ? du sexisme, de l'homophobie.
Ordinaires.

Chapeau bas, m'sieurs, dames...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire