mercredi 12 février 2014

Polémique autour du """genre""" : pirouettes et volte-face à droite

Me voici avec un grand mois de retard qui va superbement me dispenser des formules d'usage, même si je souhaite à chacun(e) le meilleur, et surtout de l'engagement pour cette nouvelle année qui a déjà été bien entamée.

Alors, par contre, je trouve qu'elle a vraiment très mal débuté, si vous me permettez. Qu'est ce que c'est que cette vieille polémique autour du "genre" ???? Rappelons adéquatement s'il vous plaît que le genre, ça n'existe pas... et c'est des infos qu'on trouve bien ailleurs que sur mon blog, je suis quand même étonnée que le message passe pas... Ca donne le frisson les stupidités abyssales comme ça... (Oui, les Gifs, c'est beau, et il paraît que c'est mieux que les chats... demandez au Ficus si c'est pas vrai.)


Et puis alors, ça devient n'importe quoi... D'abord, c'est le programme ABCD pour l'égalité qui est supposé apprendre à nos enfants la masturbation dès la maternelle (si ces gens croient que les enfants ne découvrent pas tous seuls leurs sensations corporelles... C'est qu'ils sont vraiment vraiment vraiment dans un déni bien carabiné...), ensuite c'est des livres qu'il faut sortir de nos bibliothèques publiques pour faire plaisir à des timbrés de la tronche... Mais où va-t-on ? Que se passe-t-il ? Quelle est donc cette hystérie collective qui s'empare de la France ?

Et on va toucher plus bas encore en matière de stupidité... Et c'est cette fois-ci l'UMP qui nous en donne l'occasion...
Remarquez, après que Jean-François Copé se soit rendu ridicule en brandissant l'ouvrage "Tous à Poil" au cours d'une émission de radio, difficile de faire pire... Et pourtant... Je vous assure que c'est possible.




En effet, en 2011, l'UMP voulait se faire le défenseur de ce que ce parti appelle "la théorie du genre".

Ah vous y croyez pas, hein ?


Je cite, excusez moi du peu, "l'UMP proposait « d'introduire dès la maternelle des séances consacrées à la mixité et au respect hommes-femmes », soit précisément ce que font les « ABCD de l'égalité » mis en place par le gouvernement Ayrault, et violemment critiqués."

Je ne résiste pas à vous citer une autre petite perle de l'article :

"Plus ironique encore, l'utilisation, dans le texte de la convention UMP, des fameux termes que le parti conspue aujourd'hui :
  • « Amener les enfants à se sentir autorisés à adopter des conduites non stéréotypées ».
  • « Il faut aider les filles et les garçons à percevoir positivement leur genre et celui du sexe opposé ».
Le document relatif à la convention en question offre une sélection encore plus ample de termes violemment dénoncés par les anti « gender » :
  • « Il conviendra de mieux sensibiliser les jurys à l'égalité professionnelle et aux discriminations liées au genre ».
  • « Il est nécessaire d'aider les managers à remettre en cause les stéréotypes de genre ».
  • « Les médias recréent un monde binaire, voire archaïque, et transmettent des représentations liées au genre presque régressives, loin du monde actuel ».
Le parti envisageait d'ailleurs de s'inspirer d'une étude finlandaise de 1998 baptisée « screening gender » pour « analyser l'image des femmes dans les médias »."

Pire encore, cet article du Monde nous révèle également que Nadine Morano s'était positionnée en faveur de la GPA... si c'est pas beau...

Je ne saurais plus dire ce que m'inspire ce genre de découverte. Je suis consternée. Une fois le choc passé, moi j'ai envie de dire, pour tous ces gens qui refusent l'appel vigoureux de l'intelligence et même du bon sens à propos de ce que représente les études sur le concept de genre...












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire